Acouphènes, qu’est-ce que c’est ?

Les troubles de l’audition sont de plus en plus courants. On considère que plus de 10% de la population en souffre. Près de deux millions de personnes sont donc gênées par desacouphènes, les jeunes de 15 à 30 ans étant également de plus en plus touchés. Bien que répandu, ce phénomène reste bien souvent méconnu. Essayons donc de définir ce qu’est l’acouphène et ses causes.

Un trouble auditif handicapant

L’acouphène va se manifester chez la personne qui en souffre par la perception de bruits parasites ne provenant pas de son environnement. Ces bruits peuvent être permanents ou bien occasionnels, et parfois associés à une perte auditive ou à une hyperacousie. Ils peuvent prendre différentes formes (sifflements, bourdonnements…) et peuvent avoir différentes intensités, d’un sifflement faible jusqu’à un bruit de moteur.
La vie de la personne souffrant d’acouphènes peut donc être complètement bouleversée. Les symptômes s’accompagnent souvent d’insomnies, de fatigue et de problèmes de concentration. Il en résulte un état d’anxiété particulièrement avancé des personnes qui ne supportent plus que difficilement certains sons trop forts. Elles finissent généralement par s’isoler et rompre toute relation sociale afin de se préserver.

 

 

Origine de l’acouphène et causes

Les sons perçus par l’oreille sont mal retransmis au cerveau. Parfois même, aucun son extérieur n’est émis, alors qu’un bruit est reçu par le cerveau. Une baisse de l’audition ou une infection, de l’hypertension, un cholestérol élevé, le syndrome de Ménière ou encore un bouchon de cérumen peuvent entraîner un acouphène. Les causes multiples peuvent donc être pathologiques, mais également provenir d’une exposition à des bruits particulièrement forts. Le surmenage et le stress font également partie des facteurs déclencheurs ou aggravants.

Traitement possible

Il est possible de minimiser les symptômes en couvrant les bruits parasites à l’aide d’une musique douce par exemple. L’émission d’un bruit blanc permet de remédier à des acouphènes occasionnels. Si une perte auditive est associée à l’acouphène, l’utilisation d’un appareil peut être nécessaire. Si les symptômes deviennent permanents et réellement handicapants, il est primordial de consulter un ORL qui déterminera l’origine du problème et pourra proposer un traitement adapté, qu’il s’agisse de médicaments, d’une thérapie cognitive destinée à l’apprentissage d’une meilleure tolérance des bruits, ou d’une aide auditive comme celles proposées par www.grandaudition.com.

En savoir plus sur les acouphènes : https://fr.wikipedia.org/wiki/Acouph%C3%A8ne

 

 

Un petit partage ...Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on Facebook
Facebook
Email this to someone
email

Author: Claire

Share This Post On

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Je Trouve, Tout en un clic ! | Domotiki | Arobase