Carte grise de scooter : quelles démarches ?
Avr28

Carte grise de scooter : quelles démarches ?

En France une législation s’applique pour tout véhicule à moteur circulant sur la voie publique. Et les scooters n’échappent pas à cette règle y compris ceux de 50cm3. Il faut donc faire la demande d’un Certificat d’Immatriculation sur lequel sont inscrits le nom et l’adresse du propriétaire ainsi que toutes les caractéristiques techniques de l’engin. Pour rappel le texte officiel : « La loi n° 2016-1547 du 18 novembre 2016 de modernisation de la justice prévoit dans son article 37 que le titulaire d’une carte grise devra posséder le permis de conduire correspondant à la catégorie du véhicule. Si le propriétaire ne le possède pas, il devra désigner un titulaire le possédant. Le nom du propriétaire sera également indiqué sur la carte grise. » Pour obtenir une carte grise de scooter carte grise de scooter, il est nécessaire de fournir certains documents et de les transmettre à l’administration qui la délivre. Les documents à fournir sont différents si le scooter acheté est neuf ou d’occasion, et si le vendeur est un professionnel ou un particulier. Documents à fournir pour un scooter neuf :  Original de la facture d’achat Original du Certificat de Conformité Communautaire, si le deux-roues est construit à l’étranger. Celui-ci est en principe fourni par le constructeur ou son représentant sur le territoire français. Original du formulaire appelé Cerfa Nº13750*03 rempli et signé par le demandeur, à fin d’immatriculation. Documents à fournir pour un scooter d’occasion : Photocopie de la facture d’achat si le scooter a été acheté chez un professionnel. Certificat de Non-Gage et de Non-Opposition. Original de la carte grise barré, daté et signé par l’ancien propriétaire. L’annotation « Vendu » doit être portée sur le document. Original du formulaire de cession dit Cerfa Nº13754*01, rempli et signé par l’ancien titulaire. Original du formulaire appelé Cerfa Nº13750*03 rempli et signé par le nouveau propriétaire. Documents communs à fournir dans les deux cas : Photocopie recto/verso d’une pièce d’identité du demandeur. Sont acceptés la carte d’identité, le permis de conduire, le passeport pourvu qu’ils soient en cours de validité. Photocopie d’un justificatif de domicile de moins de trois mois comme une facture d’électricité, de gaz, de téléphone fixe ou un certificat d’imposition ou non-imposition. Un chèque du montant égal aux frais d’immatriculation. Le coût de ces frais n’est pas le même selon les caractéristiques et la puissance du scooter, mais aussi selon la région qui seule décide du prix à appliquer. Informations complémentaires : Pour faire la demande du certificat d’immatriculation on peut se rendre physiquement au guichet des préfectures ou sous-préfectures, l’envoyer par courrier (se renseigner au préalable) ou le plus simple : effectuer la...

Lire la suite
L’été ou le grand retour des moustiques !
Avr17

L’été ou le grand retour des moustiques !

L’arrivée de l’été annonce l’approche des vacances, mais aussi le déploiement de certains locataires indésirables : les moustiques. Les moustiques : des vecteurs de multiples maladies. Des maladies dites « vectorielles » sont transmises par les moustiques. Certaines d’entre elles ont des conséquences dramatiques sur la population et font l’objet d’une attention particulière des autorités de santé. Des plus connues, comme le paludisme, la fièvre jaune, la dengue, aux plus récentes, telles que le chikungunya, le virus Zyka ou la fièvre du Nil occidental, ces maladies, contrairement à ce que l’on peut croire, ne sont pas forcément endémiques. Les échanges de marchandises propagent les moustiques à travers le monde et, partant, les maladies dont ils sont le vecteur. Les œufs de moustiques peuvent en effet rester en sommeil pendant plus d’une année. Le Ministère des Affaires sociales et de la santé recensait, en 2015, 135 cas de dengue et 29 cas de chikungunya en France métropolitaine. A cet égard, la présence du redoutable moustique tigre sur le territoire national implique de prendre des précautions particulières. Les différents types de répulsifs. Il existe deux familles de répulsifs sur le marché qui se distinguent par leur fonction. Le premier type de répulsifs vise à éloigner les moustiques. Le second type est destiné à les tuer. Les répulsifs visant à éloigner les moustiques. a) En application cutanée. Les répulsifs cutanés se présentent sous diverses formes. En crème ou en gel, ils permettent une application directe sur la peau de manière plus ou moins étendue, en fonction des besoins. On les trouve également sous forme de spray, ce qui a pour avantage de protéger de plus grandes surfaces de peau plus aisément. b) Alternatives aux applications cutanées. Il est également possible d’agir sur son environnement par des répulsifs chimiques ou naturels. Ici, encore, les moyens sont variés. Le bracelet à la citronnelle est particulièrement adapté pour les enfants ou les personnes qui présentent des réactions allergiques aux répulsifs cutanées. Dans le même esprit, on trouve également des bougies à la citronnelle, ou des diffuseurs d’essences végétales, comme le géranium ou la citronnelle. Il existe aussi des lampes à ultraviolets ou des appareils à ultrasons. Depuis peu, des applications pour smartphones proposent même une fonction anti-moustiques. Les répulsifs visant à l’éradication des moustiques. Si certains insecticides permettent d’éliminer efficacement les moustiques, ils doivent être utilisés avec précaution en raison de leur nocivité pour les organismes. On les trouve sous forme d’aérosol, de diffuseur électrique ou de spirale à brûler. Traitement après une piqûre de moustiques. Suite à une piqûre, il convient d’appliquer une solution alcoolique à l’endroit de la piqûre plusieurs fois par jour. En cas...

Lire la suite
Les couteaux à pizza
Mar07

Les couteaux à pizza

La pizza et les Français, c’est une histoire d’amour qui dure depuis des années. D’ailleurs la France est le 2ème pays consommateur au monde, derrière les Etats-Unis, c’est dire si la pizza est appréciée dans l’hexagone ! Si vous aussi vous êtes un amateur invétéré, vous avez besoin de couteaux à pizza dignes de ce nom pour les découper sans les abîmer ! Les couteaux à pizza, dans quel but ?   Vous avez déjà un couteau d’office, un couteau de chef ou un couteau filet de sole ? Le couteau pizza est également un indispensable pour tous les gros mangeurs de pizza ! Il vous permet de découper au mieux la croûte plus ou moins fine, et les ingrédients qui la surmontent tels que les tomates, le jambon, le fromage, les champignons…Ce plat est plus ou moins délicat à partager et nécessite donc une lame bien précise, pour des découpes sans efforts et une dégustation réussie ! Achat de couteau à pizza : n’hésitez plus ! Les couteaux à pizza ont une lame à dent, de taille moyenne et de forme courbée. Cette forme particulière lui permet d’être utilisée d’une manière douce, à la façon d’un balancier. La dentelure est également essentielle puisque c’est cette caractéristique qui vous permet de découper proprement la croûte, qu’elle soit épaisse ou fine. En plus, certaines pizza ont une pâte fourrée au fromage, ce qui avouons-le, est assez compliqué à couper. Les dents permettent donc de découper le fromage fondant qui a tendance à être élastique. Aucun aliment n’est écrasé sous la lame, pour une présentation réussie et une dégustation au top. Le manche du couteau pizza est souvent assez large pour vous permettre une bonne prise en main et un contrôle facile du couteau. Un couteau incontournable pour des dégustations conviviales ! La pizza se déguste aussi bien en solo qu’à plusieurs : le couteau sera dans tous les cas toujours utile ! Optez pour un modèle particulier à l’unité ou bien pour un coffret de couteaux à pizza pour vos réceptions entre amis. Ce couteau est également utile pour ceux qui mangent avec leurs doigts : vous pouvez la découper en parts propres avant de la déguster goulûment à la main (Et oui jeune lecteur, tu es démasqué !). Ce couteau simple et efficace se trouve à petit prix et est facile à ranger dans un tiroir. En somme, c’est un incontournable dans votre...

Lire la suite
Vendre une voiture d’occasion : les règles à savoir
Mar01

Vendre une voiture d’occasion : les règles à savoir

Le domaine de l’achat et de la vente de véhicules d’occasion peut être source de trafic en tous genres. Le livret de Police automobile est un document incontournable pour toute personne dont l’activité professionnelle comporte d’une manière générale, la vente, le dépôt-vente d’objets mobiliers usagers. Le livret de police automobile, un élément indispensable dans le domaine de la vente de véhicules d’occasion Le livret de police est un élément indispensable. Appelé aussi « registre d’objets mobiliers », c’est un registre instauré par l’article 321-7 du code pénal dans lequel les entreprises ou auto-entrepreneurs sont tenus de consigner les détails sur leurs achats de voitures d’occasion acquises auprès de particuliers ou de professionnels. Ce même article prévoit une peine de 6 mois d’emprisonnement et 30 000 euros d’amende pour non respect de cette obligation. Ce livre est une obligation légale pour assurer la traçabilité des occasions achetées et revendues. Il protège les acheteurs en garantissant ainsi la provenance des véhicules vendus. En cas de contrôle par les autorités assermentées, tout auto-entrepreneur ou entreprise doit être en capacité de présenter ce registre. L’Administration considère qu’un livret tenu sur informatique n’est pas valable même si par la suite les pages sont imprimées et rassemblées dans un registre. Les règles d’utilisation du Livre de Police Le Livre de Police concerne essentiellement les personnes physiques ou morales dont l’activité professionnelle comporte, entre-autres, la vente ou le dépôt-vente de véhicules usagés. De même, les micro-entrepreneurs qui exercent une activité d’achat et de vente via des sites comme Le Bon Coin ou Ebay sont assujettis à la tenue d’un Livre de Police. Ce registre doit être visé et paraphé par le commissariat ou la gendarmerie, à défaut par le maire de la commune où est installée votre entreprise. Il sera côté avec un numéro de référence apposé par perforation sur chaque page et paraphé avec l’apposition d’un cachet sur la première et la dernière page. Sur la première page, l’autorité rédigera un court texte mentionnant et attestant le nombre de pages, le nom et la qualité du détenteur du Livre, son activité et le lieu et adresse de cette dernière. Il certifiera également que le Livret a été côté et paraphé de la première à la dernière page puis apposera son cachet et sa signature. Le Livre de Police doit ensuite être déclaré à la Préfecture. Un récépissé de déclaration (à conserver dans le livret) vous sera remis prouvant que la déclaration a bien été effectuée. Tenir un Livre de Police, une obligation au jour le jour Pour chaque véhicule d’occasion acheté, vous devez en tant que professionnel remplir toutes les cases prévues et définies par décret, à l’encre...

Lire la suite
Réussir le réveillon de la fin d’année sans se ruiner !
Déc12

Réussir le réveillon de la fin d’année sans se ruiner !

Les produits et accessoires les plus simples et les plus courants pour le réveillon de Noël ne sont pas forcément les moins chers. Pourtant indispensables, ils greffent largement notre budget déjà mis à mal par l’achat des cadeaux et des chocolats. Pour passer de bonnes fêtes sans se ruiner, il existe heureusement différentes astuces. Acheter certains articles auxquels on ne pense pas forcément au premier abord peut faire économiser. Décorer avec du papier et du crépon Quelle joie de fabriquer guirlandes et petites décorations de table ou à suspendre en famille. De nombreux tutoriels expliquent comment confectionner de beaux objets éphémères avec du papier cadeau, du crépon, des épingles parisiennes et quelques rubans de couleur. Décorer sa maison à Noël peut être une expérience des plus enrichissantes pour petits et grands. A l’heure du réveillon, la table mérite aussi que l’on soigne la présentation. Il est temps de mettre les petits plats dans les grands, d’harmoniser les couleurs et les formes, d’apporter la lumière essentielle à Noël. Quelques bougies, des pierres de couleur, un peu de doré ou d’argenté mais surtout une vaisselle adaptée imaginée pour une occasion spéciale… Evidemment, acheter une vaisselle classique serait trop coûteux. La solution : la vaisselle jetable pas chère. A choisir en fonction du nombre d’invités et de son décor, elle est l’astuce la mieux notée pour ne pas trop dépenser au moment des repas de fête. Des pièces de vaisselle jetable pas chère La vaisselle jetable pas chère s’achète en magasin ou sur Internet. Facile à empiler, elle permet de dresser la table en quelques minutes. Verres, assiettes, couverts se marient idéalement avec plats, saladiers, coupelles festives. La vaisselle jetable pas chère peut être de différents coloris. Vous pouvez par exemple choisir une assiette plate de couleur rouge et lui associer une assiette creuse de couleur dorée. Assiettes à cocktail, mini-assiettes, assiettes de luxe carrées boostent votre créativité. Le principe est le même pour les verres. Gobelets, verres à pieds et flûtes à champagne prennent un air de fête. Transparents, ils sont en accord avec le reste de la vaisselle jetable pas chère. Pour ajouter de la couleur, sélectionnez des petites cuillères festives, des touilleurs, des père-noël et bonhommes de neige sur pics… La vaisselle jetable n’est pas uniquement économique, elle est aujourd’hui écologique. Préférez-la biodégradable pour préserver la nature tout en faisant de votre repas de réveillon un moment inoubliable plein de joie et de...

Lire la suite