Comment passer au sac kraft personnalisé ?
Fév17

Comment passer au sac kraft personnalisé ?

L’Union européenne bannit progressivement les produits d’emballage en plastique à usage unique. Pour les restaurateurs, traiteurs, et tous les acteurs de la vente en restauration rapide et/ou à emporter, cela signifie notamment une mise à jour de tous les produits et accessoires d’emballage habituels, au profit d’alternatives plus écologiques et respectueuses de l’environnement. On fait le point aujourd’hui sur le sac personnalisé pour les restaurants pratiquant la vente à emporter : quels canaux d’approvisionnement, et quelle valeur marketing ajoutée ? La fin programmée du plastique : pourquoi passer au sac kraft ? Depuis le 1er janvier 2017, la mise à disposition de sacs plastiques à usage unique est interdite dans tous les commerces et établissements professionnels. Si le sac plastique demeure autorisé à la condition d’être réutilisable (et donc plus épais), la sensibilisation grandissante du public à la nocivité de ces produits pour l’environnement rend délicate la poursuite de son usage par les professionnels. En matière de restauration, l’alternative agile d’un point de vue du prix comme de l’usage, est celle du papier kraft : avec ou sans poignées, le sac kraft présente l’avantage d’un stockage aisé, et d’un prix très compétitif avec celui du plastique. Le bonus : la plupart des fournisseurs d’emballages professionnels sont en mesure de vous présenter un catalogue complet de références de sacs adaptés à vos besoins. Un sac personnalisé pour votre restaurant Le sac kraft présente un avantage incommensurable sur son aïeul le sac plastique : c’est qu’il est personnalisable, et se transforme donc en un tournemain en une carte de visite que vos clients pourront montrer partout en ville ! En optant pour un design audacieux, ou pour des messages textuels marquants à côté du logo ou du nom de votre établissement, vous installez votre identité dans les esprits et contribuez, sans rien faire, à développer votre renommée. Un sac personnalisé de restaurant représente un surcoût par rapport à son alternative sans personnalisation, mais ce surcoût est un investissement d’une efficacité incomparable pour votre enseigne à court...

Lire la suite
Immobilier : les tendances relevées en période Covid
Jan08

Immobilier : les tendances relevées en période Covid

L’évolution de l’immobilier depuis 2020, c’est-à-dire depuis l’arrivée de la Covid-19 sur notre territoire est marquée par certaines périodes de ralentissement. Pour autant, les transactions concernant la vente de biens ne se sont pas arrêtées durant la crise, notamment dans l’ancien. Confinements, distanciation sociale : les faits marquants et leur impact Durant les différentes périodes de confinement, les agences immobilières ont dû s’adapter en créant par exemple des sites internet et en proposant des visites virtuelles. En attendant de pouvoir se rendre sur place, les acheteurs potentiels pouvaient donc se projeter en visionnant chaque pièce, intérieurs et extérieurs en ligne, dans chaque recoin et sous tous les angles, ce qui leur a permis de gagner un temps précieux.Cette présence en ligne a également permis aux agents expérimentés d’apporter des conseils en finance et en immobilier à leurs clients après la souscription des mandats de vente. Quels sont les chiffres de l’immobilier en 2020 et 2021 ? Les transactions connaissent un regain d’activité depuis le premier trimestre 2021 selon les Notaires de France : le pouvoir d’achat immobilier des ménages serait même supérieur en 2021 par-rapport à l’année précédente. Ce constat montre simplement que la crise économique qui accompagne la pandémie n’influe que très peu sur les achats dans l’ancien.Concernant l’immobilier neuf, les activités dans le secteur ont été à l’arrêt durant le premier confinement. Les chantiers ont pris du retard, ce qui explique la baisse du nombre de transactions en 2020.Les prix de l’immobilier continuent à grimper que ce soit en Île-de-France ou dans les grandes métropoles françaises comme Lyon ou Lille. Dernier constant, les villes moyennes proches de la mer ou des parcs naturels attirent de plus en plus : les nouveaux acheteurs recherchent un cadre environnemental...

Lire la suite
Rachat de crédit : reprenez les rennes de vos finances !
Sep17

Rachat de crédit : reprenez les rennes de vos finances !

Lorsque l’on a contracté plusieurs prêts bancaires, un regroupement de ces crédits en un seul peut avantager considérablement l’emprunteur. C’est une solution à étudier impérativement, notamment si l’on veut réduire ses mensualités. Le regroupement de crédit: c’est pour qui ? Le regroupement crédit immobilier est notamment l’opportunité pour lui de mieux gérer son budget et d’avoir un meilleur profil de client auprès des organismes bancaires. C’est une solution idéale pour préparer son avenir. Tous les profils d’emprunteurs peuvent être concernés, et pas seulement les personnes en surendettement: quelle que soit la structure familiale, du célibataire à la famille nombreuse, que l’on soit dans le privé, dans le secteur public ou en profession libérale, ou encore propriétaire ou locataire, on peut avoir intérêt à y réfléchir. Les étapes de la vie réservent parfois des surprises, avec des besoins d’un budget plus élevé, et l’on peut ainsi jouer sur les mensualités d’emprunt. Rachat de crédit: Effectuer des simulations Avant de s’engager, il est important de se renseigner sur les avantages que l’on pourra tirer d’un rachat de crédit. Bien souvent, la conséquence est une baisse des mensualités, moyennant un allongement plus ou moins long de la durée du prêt. Les sites comme creditconfort.fr, permettent aujourd’hui facilement d’entrer les différents paramètres de sa propre situation financière pour avoir un regard sur la nouvelle mensualité qui pourrait être calculée, mais aussi le cout total du prêt. Grace à ces simulations, on peut s’apercevoir très précisément des incidences du passage à un regroupement crédit immobilier, prendre des avis avant de s’engager et s’assurer de faire le bon choix. le rachat de crédit est une solution qui répond à beaucoup des problématiques financières des foyers qui ne veulent plus être étranglés par leurs emprunts. Une solution à regarder de près...

Lire la suite
Mieux comprendre le cycle menstruel
Jan18

Mieux comprendre le cycle menstruel

Rythmant la vie des femmes depuis la puberté jusqu’à la ménopause, le cycle menstruel est parfois mal compris. Quand commence-t-il et quelles sont ses étapes ? Combien de temps dure-t-il ? Et quelles sont les hormones en jeu ? Le point sur le cycle féminin. La phase folliculaire, première phase du cycle menstruel Le cycle menstruel se compose de deux phases distinctes : la phase folliculaire et la phase lutéale. Par convention, on considère qu’un cycle débute au premier jour des règles. Celles-ci durent en moyenne cinq jours et inaugurent la phase folliculaire : grâce aux œstrogènes produits par l’ovaire, la muqueuse utérine s’épaissit pour pouvoir accueillir un éventuel embryon. Dans le même temps, un ovocyte mûrit dans son follicule ovarien (petit sac situé dans l’ovaire) afin de devenir un ovule. Enfin, la glaire cervicale se fluidifie, offrant un environnement plus favorable aux spermatozoïdes. La phase folliculaire s’achève avec l’ovulation. La phase lutéale Après l’ovulation débute la deuxième phase du cycle féminin, appelée phase lutéale. Durant celle-ci, le follicule qui contenait l’ovocyte dégénère : il se mue en corps jaune et commence à sécréter de la progestérone, une hormone essentielle pour préparer la muqueuse utérine à accueillir un embryon. Au bout de dix jours environ, si l’ovule n’a pas été fécondé, le corps jaune disparaît. Par ailleurs, le taux de progestérone diminue, avec pour conséquence le retour des règles, c’est-à-dire la destruction de la muqueuse utérine en excès : c’est le début d’un nouveau cycle menstruel. Combien de temps dure le cycle féminin ? En principe, le cycle menstruel s’étend sur 28 jours. Mais en réalité, sa longueur varie sensiblement d’une femme à l’autre, voire d’un mois sur l’autre chez une même femme. Certains facteurs peuvent en effet retarder l’ovulation, comme le stress, une forte perte de poids ou une activité physique très intense. En général, l’ovule est donc libéré 10 et 18 jours après le début des règles. De plus, la durée de la phase lutéale peut varier de la même façon. Selon les cas, un cycle complet dure ainsi entre trois semaines et un mois et demi. S’il est très court ou très long, la fertilité peut malheureusement diminuer. Propre à chaque femme par sa longueur, le cycle menstruel comporte donc toujours les mêmes phases : la phase folliculaire, qui précède l’ovulation, et la phase lutéale, qui ramène les règles, point de départ de chaque cycle. Si vous souhaitez en savoir plus à ce sujet, nous vous recommandons de consulter l’article paru sur Herloop :...

Lire la suite
Quelques idées de cocktails à réaliser avec une bouteille de gin
Oct20

Quelques idées de cocktails à réaliser avec une bouteille de gin

Vous avez chez vous une bouteille de gin, et vous vous demandez quels cocktails créer avec ? Nous vous donnons quelques bonnes idées. Changez du traditionnel gin tonic et optez pour l’originalité ! Surprenez les papilles et les yeux en découvrant des associations de saveurs et d’arômes inattendues ! Vous désirez en savoir davantage sur cet alcool qu’est le gin ? Nous vous invitons à vous rendre sur le blog de www.monvinamoi.com/. Le Gin Basil Smash Auriez-vous pensé à associer le gin au basilic et au citron ? C’est ce qu’a fait Jörg Meyer en 2008 ! Le résultat : une boisson fraîche et détonante qui se marie parfaitement avec les notes de genevières typiques du gin ! Placez 8 à 10 belles feuilles bien fraîches de basilic et 2 cl de jus de citron dans un shaker. Ajoutez 2 cl de sirop de sucre (50% de sucre et 50% d’eau), 6 cl de gin (préférez une bouteille de gin premium) et 6 gros glaçons. Refermez le shaker et mélangez avec vigueur. A servir dans un verre bien froid avec quelques feuilles de basilic pour le décor ! Le Dry Martini Voilà un cocktail qui revient en force depuis quelques années. Cette boisson, qui était très prisée par Hemingway et Roosevelt, est très facile à réaliser ! Pour ce faire, munissez-vous d’un shaker. Ajoutez des glaçons, 45 ml de dry gin, 8 ml de vermouth sec. Mélangez à l’aide d’une cuillère à cocktail. Filtrez le contenu dans un verre à martini à l’aide d’une passoire à glaçons. Pour la touche finale, servir avec des olives placées sur une pique. Le French 75 Les amateurs de mixologie apprécient ce cocktail français à base de champagne. Pour réaliser un French 75, dans un shaker, placez des glaçons, versez 30 ml de gin, 15 ml de jus de citron frais et 15 cl de sirop de sucre. Ajoutez, avec douceur, 60 ml de champagne.  Vous savez désormais comment bien utiliser votre bouteille de gin...

Lire la suite