Comment élever un Cocker Spaniel anglais ?
Oct02

Comment élever un Cocker Spaniel anglais ?

Le Cocker Spaniel anglais se diffère des autres races par son intelligence et sa vivacité. Cet adorable chien se prête volontiers pour de nouvelles découvertes et aime apprendre. Il apprécie bien la compagnie de ceux qui l’entourent. Par ailleurs, ce chien s’avère facile à éduquer. Toutefois, son apprentissage doit débuter dès son plus jeune âge. Toujours choisir la manière douce Le Cocker Spaniel anglais attache tellement d’affection à son maître qu’il possède une grande sensibilité. Aussi, cet animal supporte peu la contrainte. Ainsi, mieux vaut éviter l’éducation portant notamment sur des sanctions diverses car cela risque de toujours échouer. De plus, ce petit compagnon de jeu peut souffrir de troubles du comportement. Lors de son éducation, il faut toujours positiver tout en mettant en avant la complicité. L’animal a également besoin d’être encouragé et d’être récompensé. Le traitement efficace Comme le Cocker Spaniel anglais est très actif, l’apprentissage par le jeu lui conviendra le mieux. Cette méthode est efficace et conduit l’animal à être obéissant. Il est également préférable de commencer son éducation dès son plus jeune âge. Il est vrai que ce chien est de nature attachant, doux et joueur, toutefois, si son maître ne s’impose pas, cet animal peut vite devenir désobéissant et indiscipliné. En pratique, il est conseillé de ne pas céder à ses adorables petits yeux tout ronds qui implorent. Les apprentissages de base L’éducation d’un chien n’est pas une affaire facile. Cette tâche peut prendre des jours et des jours. Pour commencer, le chien doit apprendre les commandes de base telles que « assis », « couché », « donne »… Une fois que ces ordres sont maîtrisés, il faut passer à un niveau plus avancé. Plus le maître reste doux, plus le chien se montrera obéissant. Par la suite, il va pratiquer automatiquement tout ce qu’il a...

Lire la suite
Guide d’achat d’une rainureuse pour encastrer fils et prises
Sep25

Guide d’achat d’une rainureuse pour encastrer fils et prises

Lorsque vous voulez encastrer des câbles, des fils, des boîtiers d’interrupteur ou des prises, il est souvent nécessaire de faire des fentes dans le mur. Et c’est pour réaliser cette tâche que les rainureuses murales entrent en jeu pour faciliter votre travail. Voici le guide d’achat de votre nouvel outil pour vous aider à trouver le meilleur. Disque ou fraise ? Équipées de 2 à 6 disques, les rainureuses peuvent être utilisées pour travailler avec un large éventail de matériaux béton, carreau, brique, tuile, marbre, etc) avec autant de  simplicité. Souvent équipés de  disques diamantés, ces modèles sont performants dans tous les travaux de coupe. Ces outils sont les plus couramment utilisés par les bricoleurs grâce à leur polyvalence. Quant aux rainureuses à fraise, ces modèles sont dotés de fraises au lieu de lames de disque et sont plutôt compatibles avec des matériaux moins durs comme le bois ou le plâtre. Vous pouvez donc faire votre de choix de rainureuse en fonction des matériaux que vous voulez couper. Quelles sont les caractéristiques principales ? La profondeur de coupe d’une rainureuse est réglable et peut varier de 5 à 75 mm. La largeur de coupe est aussi ajustable de 10 à 40 mm selon les modèles. Si vous utilisez un modèle à fraise, la largeur de coupe dépend essentiellement de la taille de la fraise. Il est aussi important de mesurer l’efficacité de l’outil en fonction du nombre de disques qui peut être utilisé. Un modèle à 4 ou 6 disques est plus facile à utiliser qu’un modèle à 2 disques. Si vous avez un disque avec un diamètre plus grand, cela implique que votre outil possède davantage de puissance. Comment réaliser une fente dans un mur avec une rainureuse ? Tracez sur le mur la fente ou l’ouverture nécessaire pour encastrer vos conduits électriques, câbles, tuyaux ou prises murales. Réglez la profondeur et la largeur de coupe de votre rainureuse pour correspondre à votre tracé. Une fois que vous avez fini la coupe, vous pouvez maintenant mettre en place et connecter les fils, câbles, tuyaux qui doivent être reliés. Le travail de finition consiste à combler les ouvertures avec de l’enduit de rebouchage puis de...

Lire la suite
Les barrières de police dites aussi barrières toulousaines
Sep16

Les barrières de police dites aussi barrières toulousaines

Des équipements urbains et mobiles pour canaliser et sécuriser les foules Conçue en bois à l’origine, la barrière pour manifestation n’était pas pratique à manier. À la fois longue et très lourde, il fallait au moins trois personnes pour la déplacer. Les clous et les vis rendaient de plus, son installation laborieuse. Ce temps est révolu. Désormais, la barrière de police fabriquée en acier galvanisé est légère à manipuler. Un système d’accroche universelle lui permet de s’encastrer facilement aux autres éléments, et même aux modèles de barrières déjà existants. Encore dénommée barrière foule ou barrière Vigipirate, la barrière de police se prête à de nombreuses utilisations. Ce matériel, très prisé par les communes, empêche les mouvements de foule en canalisant les flux de personnes dans un lieu identique ou sens identique. Par ailleurs, lorsque le plan Vigipirate est déclenchée, la barrière de foule interdit le stationnement des véhicules devant des lieux sensibles comme les écoles, les administrations, les gares, les aéroports, les centres commerciaux…Les barrières s’empilent aisément en carré grâce à leurs pieds en V. La barrière de police et ses caractéristiques Dotée de 14 barreaux (existe aussi en format 18 barreaux), la barrière toulousaine mesure 2 mètres de longueur pour une hauteur totale d’1 mètre 40 et pèse 12 kg. Conformément aux normes, un espace de 110 mm entre les barreaux empêche notamment le passage d’une tête d’enfant. Sur https://www.dmcdirect.fr/, les barrières toulousaines sont à moindre coût et payables jusqu’à quatre fois sans frais. Gage de qualité et de sécurité, les produits sont fabriqués en France. Ils bénéficient en plus d’une garantie de 10 ans du fait de leur trempage intégral dans des bains de zinc qui leur confère un traitement antirouille. À noter aussi que les barrières sont personnalisables. Une plaque d’identification soudée aux barrières permet en effet d’y inscrire son logo ou bien d’effectuer une découpe au...

Lire la suite
Les formations des viticulteurs
Août21

Les formations des viticulteurs

Considéré comme le « jardinier du vignoble », le viticulteur s’occupe de la plantation, de la croissance et du bien-être des vignes. C’est lui qui assure la culture du meilleur raisin afin de produire un vin de qualité. C’est un métier qui nécessite un savoir-faire spécifique, c’est pourquoi il est indispensable de suivre des formations pour les débutants. Le quotidien d’un viticulteur Ce sont les viticulteurs qui travaillent la terre et cultivent les matières premières, les raisins, essentielles à la fabrication du vin. Ce sont des agriculteurs qui s’occupent de vastes étendues de vignoble pour produire des vignes présentant un équilibre parfait. Certains viticulteurs ne se limitent pas uniquement à la plantation et à la récolte des vignes. Ils sont également impliqués dans l’ensemble du processus d’élaboration du vin, de l’entretien de la vigne, à la mise en bouteille en passant par la commercialisation des vins auprès des cavistes, restaurants, hôtels, particuliers, etc. C’est généralement le viticulteur qui reçoit les clients lors des dégustations. Les différentes formations pour les viticulteurs Les viticulteurs débutants peuvent suivre une formation de deux ans pour décrocher un BPA travaux de la vigne et du vin. Une formation de trois ans permet d’obtenir un bac pro conduite et gestion de l’exploitation agricole, option vigne et vin. Si vous êtes titulaire d’un bac, un BTSA viticulture-œnologie peut être obtenu après une formation de deux ans. Une formation en viticulture-œnologie sera sanctionnée par le Diplôme National d’Œnologue (DNO) équivalant à un Bac +5. Où se former ? L’obtention d’un DNO nécessite 2 ans de formation dans les universités comme celles de Bordeaux à l’Institut des sciences de la vigne et du vin (ISVV) ou celle de Bourgogne à l’institut universitaire de la vigne et du vin (IUVV). Le CFPPA de Cibeins-Belley propose une formation sanctionnée par un BPA travaux de la vigne et du vin. A l’ESA (Ecole supérieure d’agriculture d’Angers Loire, vous pouvez préparer un BTSA viticulture-œnologie à distance ou en formation...

Lire la suite
Utiliser l’Aloe vera pour une remise en beauté rapide
Juil24

Utiliser l’Aloe vera pour une remise en beauté rapide

Utilisé depuis l’Antiquité, l’Aloe vera est sollicité en médecine traditionnelle et surtout comme soin de beauté. Afin de prendre soin de votre visage, de vos cheveux et de l’ensemble de votre corps, réalisez un masque 100 % naturel et fait maison à base d’Aloe vera. Que vous apporte réellement cette plante aux mille et une vertus ? Les multiples bienfaits de l’Aloe vera Les vertus cosmétiques de l’Aloe vera ont été exploitées depuis 5 000 ans. Le gel de cette plante soulage rapidement les peaux sèches, en particulier celle du visage. Pénétrant l’épiderme et ne laissant aucune pellicule grasse, son action astringente resserre les pores, offrant ainsi une peau mate. Ce produit accroît également la production de fibroblastes, ces cellules qui assurent le renouvellement du collagène. Vous disposez d’un excellent soin anti-âge naturel et d’un tenseur pour une peau toujours jeune. Il est donc efficace contre le vieillissement cutané. Devenant ferme et élastique, la peau conserve sa jeunesse et son élasticité plus longtemps. Cette espèce végétale est riche en antioxydants, en vitamines (B, C et E) et en acides aminés. Pour des soins capillaires, vous pouvez également vous en servir pour réhydrater les cheveux. Ils retrouveront leur brillance et leur douceur. Fabrication d’un masque à l’Aloe vera Comment fabriquer soi-même un masque à la fois purifiant et tonifiant ? Il suffit d’extraire le gel en raclant la peau de la plante avec une cuillère. Vous pouvez également enlever la pulpe, la mettre dans un blender et la mixer pour obtenir une texture gélatineuse. Ce gel est facile à conserver : il suffit de le récupérer dans un bol ou un verre bien propre. Versez quelques gouttes de jus de citron dans du gel d’Aloe vera pur puis mélangez-les avant d’appliquer la mixture sur votre visage jusqu’au cou. Laissez reposer pendant une bonne vingtaine de minutes avant de rincer abondamment. Pour de meilleurs résultats, renouvelez régulièrement l’opération pendant quelques jours. Au final, votre peau retrouvera douceur, souplesse et...

Lire la suite
Blog sur l'infos digitale et geek | Saveurs d'ici et d'ailleurs | Le guide sympa