Intérieur minimaliste, gestion d’espace dans un studio
Fév11

Intérieur minimaliste, gestion d’espace dans un studio

Un petit espace mal décoré peut vite devenir surchargé et entraîner un sentiment d’enfermement, surtout si vous êtes étudiant et que vous disposez d’un studio. Pour un intérieur bien aménagé, inspirez-vous des stratégies imaginées par nos professionnels. Dans cet article, vous retrouverez quelques astuces. Optimiser l’espace sous le lit Si elle est bien appliquée, cette méthode va vous permettre de gagner quelques mètres carrés. Plusieurs solutions sont possibles. Dans les chambres parentales, optez pour des tiroirs à roulettes pour ranger vos affaires. Ce genre de tiroir possède l’avantage d’être discret et pratique. L’astuce, c’est tout simplement de les assortir à votre sommier afin d’obtenir un rendu plus harmonieux. Par ailleurs, les paniers en rotin s’invitent également d’office dans une chambre aux dimensions réduites. Leurs principaux atouts résident notamment sur le fait qu’ils peuvent se glisser facilement sous votre lit grâce à leur format ergonomique. Opter pour des étagères murales Pour ranger vos albums photo, vos livres ou bien vos vinyles, les étagères murales sont une excellente solution si vous manquez d’espace à la maison. Ces rangements déco sont parfaits pour habiller vos murs et leur redonner de l’éclat. L’idéal, c’est d’opter pour les étagères modulables. La raison est que ces dernières peuvent s’adapter à tous les espaces. De plus, elles vous donnent l’opportunité de varier les configurations au fil du temps. Modifier la hauteur, ajouter des modules… nombreuses sont les possibilités. Délimiter les espaces L’aménagement d’un petit studio peut parfois se révéler complexe. Mais avec ces astuces, vous allez pouvoir bien aérer et apporter du charme à votre intérieur. Premièrement, créez une bibliothèque réversible. Celle-ci, en plus de dissocier les espaces, peut servir de rangement. On la choisit ouverte des deux côtés pour plus de praticité. Deuxièmement, dessiner un joli rectangle contrastant sur un mur pour délimiter une zone précise : coin bureau ou télé. Pour la couleur, pensez au jaune dans un intérieur blanc. Ce coloris saura donner le ton dans la...

Lire la suite
L’importance d’une gouttière dans votre construction
Jan21

L’importance d’une gouttière dans votre construction

Pourfaire face aux intempéries, l’installation d’une gouttière est indispensable car elle protège vos mûrs et vos fondations des effets néfastes de la pluie. Grâce à sa fonction de recueil, elle assure également la durabilité de la toiture et permettra alors de garder votre charpente toujours au sec et solide. Les indispensables pour avoir une gouttière performante Installer un système de gouttière performant n’est pas une mince affaire. Ce type de travaux exige avant tout de faire appel à un professionnel, mais surtout des équipements divers. Pour que votre gouttière puisse être performante et bien maintenue, vous devez disposer de plusieurs éléments de fixations : collier, colle PVC, coude, crochets, jonction, étrier et colliers de serrage. Vous aurez également besoin de tuyaux de descente ou  de chaînes de gouttières verticales qui assurent le guidage des eaux vers le bas, mais aussi d’un collecteur de gouttière qui jouera le rôle de raccord pour la descente à l’évacuation. Entretenir sa gouttière, une étape à ne pas négliger Pour que votre gouttière fonctionne toujours de manière optimale, il est important de procéder à son nettoyage régulier par temps sec. Quant il a beaucoup plu, un nettoyage en profondeur peut s’avérer ne pas être utile, mais lorsque vos gouttières ne fonctionnement pas, des insectes et quelques feuilles y trouvent refuge. De ce fait, ils peuvent créer de la moisissure et  différentes saletés dans les conduits. Il faut donc penser à les retirer en utilisant par exemple une petite pelle ou bien une pioche agricole ou encore une brosse métallique. Ensuite, rincez abondamment à l’eau en vous servant d’un simple tuyau d’arrosage. Remplacer votre gouttière en mauvais état : quel modèle choisir ?  Après une saison pluviale, votre toiture ainsi que vos murs ont subi quelques dégâts à cause de gouttières en mauvais état. Il faut donc les remplacer pour éviter tout désagrément. Il existe différents modèles de gouttières. Il y a par exemple, les gouttières pendantes, un modèle très courant et surtout le plus simple à installer, c’est pourquoi on le retrouve quasiment partout. Elles se déclinent en plusieurs formes : carrée, ronde et moulurée. Il existe également les gouttières en PVC qui sont aussi très pratiques. En effet, ce type de gouttière vous fera faire des économies d’eau en la raccordant directement à un système de récupération d’eau de pluie. Vous pouvez par exemple utiliser cette eau pour arroser vos plantes ou encore pour déboucher vos...

Lire la suite
Contrat de bail, les impératifs à savoir
Nov12

Contrat de bail, les impératifs à savoir

Un contrat de bail est un acte par lequel le bailleur met à disposition du preneur un local, pendant une période donnée moyennant le paiement d’un loyer. Ainsi, le bail définit expressément les droits et les obligations des contractants. Retrouvez dans cet article tout ce qu’il faut savoir avant d’apposer votre signature. Le bail à l’égard du locataire En général, sont aux nombres de trois les obligations du locataire. Primo, il est tenu de payer le loyer et toutes les charges qui résultent du bail. On cite en l’occurrence les frais engendrés par les services liés au logement tels que la consommation d’énergie et d’eau, les dépenses d’entretien ainsi que les taxes locatives. Secundo, le locataire se doit de respecter l’usage prévu du local. En ce sens, il ne peut utiliser le logement comme local professionnel si le bail précise qu’il est à usage d’habitation uniquement. Tertio, le preneur prend en charge les réparations mineures et courantes du logement. Le bail à l’égard du propriétaire Tel que la loi l’exige, le propriétaire a l’obligation d’offrir un logement en bon état, propre et habitable. Il procure au locataire la jouissance paisible pendant toute la durée du bail afin que ce dernier puisse utiliser le logement sans être dérangé de manière démesurée. Le bailleur est également obligé de faire toutes les réparations nécessaires au logement à l’exception des menues réparations d’entretien. De même, il garantit que le logement peut servir à l’usage pour lequel celui-ci a été loué. Le cautionnement en bail Selon le droit positif, l’acte de cautionnement mentionne le montant du loyer et les conditions de sa révision en chiffres et en lettres. Il convient également de noter que le locataire se portant caution doit avoir connaissance de la nature et de l’étendue de son engagement. Si le locataire n’a pas souscrit une assurance qui garantit les risques des impayés, le propriétaire a le droit de demander la caution d’un tiers. De même, le bailleur, personne physique ou morale, est autorisé à cumuler les garanties, notamment le cautionnement et l’assurance, quand il s’agit d’un contrat passé avec un étudiant par...

Lire la suite
Maison écologique : comment éco-construire?
Août12

Maison écologique : comment éco-construire?

La lutte pour la protection et la préservation de l’environnement passe également par les gestes et actions que nous entreprenons au quotidien. Avec la maison écologique, on peut concilier design, économie, écologie et bien-être. Penser à l’orientation de la maison Au tout début, nous allons nous attaquer à la construction proprement dite. Les notions d’emplacement et d’orientation de votre habitation sont des critères à réellement considérer lorsque vous voulez éco-construire. Savoir quel emplacement optimal pour profiter au mieux de l’apport énergétique du soleil sera la clé. Aussi, il est nécessaire de bien calculer tout ce qui est nombre d’ouvertures qui vous serviront de source de chaleur, mais qui seront également un atout considérable pour apporter de la fraîcheur en été. Les conditions de lumière de votre maison dépendront aussi de son orientation. Privilégier les énergies renouvelables Une maison éco-responsable, c’est une maison qui tire un trait sur tout ce qui est énergies combustibles. Outre leur caractère très onéreux, ces dernières causent un impact majeur sur l’environnement. Pour éco-construire, il vous faudra alors tirer le meilleur de ce que la nature nous offre gratuitement pour subvenir à nos besoins quotidiens. Pour ce faire, vous pouvez utiliser des pompes à moteur avec château d’eau, des pompes aérothermiques, une climatisation solaire, des panneaux photovoltaïques, du chauffage solaire combiné, etc. Opter pour les matériaux de construction écologiques Pour éco-construire, il est presque indispensable d’opter pour des matériaux de construction écologiques. Le bois est le matériau écologique par excellence auquel de nombreux constructeurs se penchent. Tout d’abord par son caractère isolant et son côté cosy. Mais d’autres matériaux d’origine naturelle ou recyclés peuvent également être utilisés (brique de terre crue ou en terre cuite, paille, l’acier, le...

Lire la suite
Aérer sa maison : les erreurs à ne pas commettre
Août06

Aérer sa maison : les erreurs à ne pas commettre

Quels que soient la météo et le type de votre domicile, le fait d’aérer la maison est indispensable pour votre santé et celle de toute la famille. Le moyen le plus simple est d’ouvrir vos fenêtres 5 à 15 minutes tous les matins ou bien le soir avant d’aller vous coucher. Par contre, il y a des choses qu’il ne faut pas faire si vous souhaitez que l’aération de votre domicile soit optimale. Voici quelques erreurs à ne pas commettre. Ne pas ouvrir les fenêtres tous les jours D’habitude, les gens n’ouvrent leur fenêtre que durant la période estivale parce que c’est à ce moment-là que la chaleur vient envahir leur intérieur. Pourtant, aérer sa maison n’est pas une affaire de saison, c’est une initiative à prendre quotidiennement et tout au long de l’année. Même s’il ne fait pas chaud, il est important de faire entrer de l’air frais dans chaque pièce de la maison. Bien sûr, il ne faut pas tout prendre au pied de la lettre ! Il est toujours important de prévoir une bonne protection contre les mauvais temps. En hiver, par exemple, il ne faut pas ouvrir vos fenêtres trop longtemps, au risque de voir la température de votre intérieur baissé soudainement. Cela pourrait vous engendrer des maladies telles que la grippe par exemple et rendre le travail fourni par le chauffage obsolète. À cette période de l’année, aérer votre appartement 10 à 15 minutes par jour peut suffire. Brûler des choses dans la maison après l’aération Le but d’apporter une bonne aération à l’intérieur de la maison est de faire disparaître les mauvaises odeurs ainsi que les microbes. Autrement dit, c’est un moyen naturel de purifier l’air qui circule chez vous. Alors, si vous décidez de brûler un objet, quel qu’il soit, dans votre intérieur, cela peut altérer l’air frais qui vient d’entrer. Le mieux est d’attendre un peu, même si brûler de l’encens ou des bougies parfumées n’est pas nocif pour votre santé. Savez-vous que cette pratique, bien que bénigne, peut libérer des gaz dans l’air ? Aussi, si vous décidez d’allumer régulièrement votre brûle-parfum, vous risquez de polluer l’air que vous respirez au lieu de le rendre meilleur.  Ne pas penser à nettoyer vos bouches d’aération Savez-vous que vos fenêtres et vos portes ne sont pas les seules bouches d’aération de votre maison ? Il y a aussi votre système de ventilation qui, d’ailleurs, doit être nettoyé régulièrement, puisque celui-ci fonctionne 24h/24. En effet, pour éviter de respirer de l’air pollué, il faut penser à dépoussiérer votre ventilation, qu’il soit incrusté au mur ou bien amovible. Un bon nettoyage de tous vos appareils d’aération garantit une...

Lire la suite
Zoom sur le permis de construire
Juil16

Zoom sur le permis de construire

Dans le domaine du bâtiment, le permis de construire est la clé vous permettant d’entamer toutes formes de constructions (maison neuve ou restauration). Il se place au même rang que la déclaration préalable de travaux. À l’aide de ce document, les autorités locales veillent à ce que votre projet respecte les règles relatives à l’urbanisme. Un document obligatoire Le permis de construire est obligatoire lorsque votre projet de construction dépasse un certain nombre de mètres carrés. Ainsi, il est capital de bien calculer les surfaces actuelles de votre habitation et celles du projet avant de demander le permis auprès du service de l’urbanisme. Construction de maison individuelle sur un terrain nu, travaux d’agrandissement, d’extension, de surélévation, d’aménagement de combles avec création de surface de plancher ou d’emprise au sol supérieure ou égale à 40 m2… ce sont généralement les projets soumis au permis de construire. Les dossiers à fournir Après avoir rempli le formulaire Cerfa nº 13406*06, il vous convient de constituer les 8 pièces suivant : un plan de situation du terrain, un plan de masse de la construction à édifier ou modifier, un plan de coupe du terrain et de construction avant et après les travaux, une notice descriptive présentant le projet dans sa globalité, un plan de façades et des toitures, un document graphique 3D, une photographie situant le terrain dans l’environnement proche ainsi qu’une photographie situant le terrain dans l’environnement lointain. Le dépôt du dossier Une fois le dossier complété, il vous reste une dernière étape : le dépôt de la demande de votre permis de construire. Celle-ci sera destinée aux services d’urbanisme de la mairie de votre commune. Pour cela, vous devez déposer votre dossier papier en 4 exemplaires, soit en main propre, soit par voie postale. La mairie vous octroie alors un numéro d’enregistrement lors de la demande et vous délivrera un...

Lire la suite