Quand faut-il réviser son système de freinage ?
Nov20

Quand faut-il réviser son système de freinage ?

Comme toutes les autres pièces d’une voiture, les freins ou plutôt l’ensemble du système de freinage s’usent au fil du temps. Il est impératif d’effectuer des révisions chez un professionnel à un moment donné. Ces quelques conseils vous permettront de savoir à quel moment vous devez passer chez votre garagiste pour faire l’entretien de vos freins. Les préconisations Sachez tout d’abord que les freins, qu’ils soient à disque ou tambour, fonctionnent de la même façon, par frottement. Au fil des kilomètres, les pièces qui constituent le système s’usent, et doivent faire l’objet d’une surveillance minutieuse. Le contrôle des mâchoires, des garnitures, des plaquettes, ainsi que des disques est à réaliser en même temps. Il doit être effectué tous les 15000 kilomètres. Tous les 40000 kilomètres, le changement des plaquettes est nécessaire. Tous les 90000 kilomètres, pensez à remplacer vos disques. Avec le temps, le liquide de frein peut s’oxyder ou se charger d’impuretés. Aussi, son renouvellement doit se faire régulièrement. Une purge complète est à réaliser tous les 24 mois. Les signes à tenir en compte Le voyant, souvent de forme ronde avec une parenthèse, situé au niveau du tableau de bord constitue le premier signal. Il indique un dysfonctionnement au sein de votre système de freinage. En situation de conduite, les autres signaux sont simples à repérer. Un défaut de freinage se répercute sur la trajectoire de la voiture, mais également au niveau de la pédale de frein. Cette dernière peut devenir trop rigide ou trop souple. Le véhicule peut aussi se déporter de sa trajectoire. Un freinage bruyant ou conduisant à des vibrations est un signe de dysfonctionnement. Les astuces pour optimiser la durée de vie du système de freinage Pour optimiser la durée de vie de votre système de freinage, une conduite souple s’impose. Il est important de souligner que votre style de conduite a un impact non négligeable sur l’usure des freins, et par extension la fréquence de remplacement des pièces composant le système de freinage. Une conduite souple est donc à adopter pour moins solliciter les freins, et réduire les risques d’usure. Elle permet en outre d’éviter le stress, ainsi que les situations dangereuses sur la route....

Lire la suite
Les différents types de ralentisseur
Oct16

Les différents types de ralentisseur

Un ralentisseur est, en général, une surélévation sur un endroit précis de la chaussée afin d’obliger le conducteur à adapter sa vitesse, voire à la réduire de manière significative. Il existe deux grandes classes de ralentisseur. La première, les ralentisseurs routiers, est prévue pour les voies privées. La seconde, les coussins berlinois, sont des ralentisseurs affectés aux agglomérations. Le dos d’âne C’est le plus ancien ralentisseur mais également le plus courant. Il est parfois plus connu sous l’appellation « gendarme couché ». Sa hauteur est en général de dix centimètres et sa longueur de quatre mètres. Le ralentisseur de type trapézoïdal Ce ralentisseur routier comporte un plateau, c’est à dire une partie plate sur son sommet, parallèle à la route. Géométriquement, une coupe transversale fait apparaître un trapèze. Sa hauteur est en général de dix centimètres alors que sa longueur est comprise entre deux mètres et demi et quatre mètres.       Le ralentisseur pour voie privée Ces ralentisseurs de vitesse sont fabriqués en caoutchouc ou en ciment et sont en général munis de couleurs caractéristiques, à savoir le jaune et le noir. Leur forme est souvent bombée et on les retrouve la plupart du temps devant les hôpitaux ou les centres commerciaux. Le ralentisseur en bande sonore Il s’agit de bandes disposées sur la route qui ont pour vocation d’émettre un bruit sourd au contact des roues et par conséquent d’attirer l’attention du conducteur. Ils peuvent par exemple prévenir les endormissements. Le coussin berlinois Le coussin berlinois est un ingénieux dispositif pour faire ralentir les véhicules. Il s’apparente, structurellement, à un dos d’âne. Sa particularité tient au fait qu’il est suffisamment étroit pour laisser un passage, sur la droite, aux cyclistes. Les autobus ne sont pas gênés non plus et peuvent le franchir sans toucher les deux roues. Il joue un grand rôle prophylactique dans les zones limitées à trente kilomètres par heure. Le site du fournisseur www.netcollectivites.fr présente et vend ces différentes catégories.   La législation sur les ralentisseurs : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000005615924...

Lire la suite
Les bonnes pratiques pour entretenir la peinture auto
Oct11

Les bonnes pratiques pour entretenir la peinture auto

Avec 4 ou 5 années d’ancienneté, la voiture montre des signes de vieillissement et l’usure de la peinture en est un avertissement. On reconnaît qu’il n’est pas facile de garder intacte la peinture d’une voiture, mais il est tout à fait possible de limiter l’usure en adoptant les bonnes pratiques. Nettoyage périodique La peinture de votre voiture perd progressivement son éclat à cause des agressions des poussières, des fientes d’oiseaux et tous autres débris qui entrent en contact avec la carrosserie. Le premier réflexe qu’il faut avoir pour entretenir la peinture, c’est de laver régulièrement la voiture. Il faut donc passer au nettoyage à haute pression une fois par mois afin d’éliminer les saletés. Faites attention quand même à ne pas endommager la peinture en respectant la distance de 30 cm.     Un soin particulier pour les jantes Les jantes font partie des éléments esthétiques de votre auto, mais ce sont également le foyer des saletés. C’est pourquoi elles ont besoin d’un lavage spécifique en faisant appel à un produit nettoyant spécial jante. Une longue brosse est parfois indispensable pour éliminer les graisses et les poussières des plaquettes des freins. Après les nettoyages, vous verrez que vos jantes retrouveront leur beauté et leur éclat. Les bandes de protection sont efficaces Avec les zones difficiles d’accès et les parkings étroits, la carrosserie peut être atteinte par des écorchures légères. Mais il existe une bonne précaution en utilisant les bandes adhésives qui permettent de protéger la peinture contre ces éraflures. Ce qui vous évite les réparations coûteuses pour les retouches. N’hésitez pas alors à coller des bandes adhésives transparentes sur les zones sensibles de votre véhicule comme les portières, boucliers et rétroviseurs. Ces bandes adhésives sont également efficaces pour la protection contre les chocs des gravillons....

Lire la suite
Bien nettoyer l’intérieur de votre voiture
Août24

Bien nettoyer l’intérieur de votre voiture

Outre les vérifications mécaniques et électriques, le lavage aussi est l’un des entretiens indispensables pour une voiture. Laver une voiture ne signifie tout simplement pas : faire briller la carrosserie, non car un intérieur propre vous donnera également un peu plus de confort. Voici quelques conseils de lavage pour que vous n’ayez plus besoin d’aller dans une station réservée à cet effet. Prendre soin des moquettes et des tapis de sol À l’intérieur d’une voiture, les tapis de sol sont les parties qui sont les plus sales. Ils agrippent la poussière et la boue sous nos pieds. Il est conseillé donc de les secouer fréquemment hors de l’habitacle. Pour éviter que l’humidité abime le plancher, veillez à ce qu’ils soient toujours bien séchés avant de les remettre à leurs places. Vous devriez également passer l’aspirateur en dessous des sièges. Brossez le tapis avant de le faire si la crasse persiste. Pour mieux éliminer les taches, il est vivement conseillé de laver les moquettes et tapis avec de l’eau et du détergent et un peu d’ammoniaque. Des sièges propres Pareil que pour le plancher et les tapis, passer l’aspirateur sur vos banquettes avant de les laver. Si vos chaises sont en tissu, vous pouvez vous servir des mêmes produits cités ci-dessus pour les nettoyer. D’autres solutions peuvent aussi être utilisées, notamment les cristaux de soude ou simplement du vinaigre. Pour les sièges en cuir, évitez de les rincer avec de l’eau, car des produits spécialisés pour leur lavage sont vendus auprès des stations-services ou des vendeurs spécialisés. Nettoyer le tableau de bord, les portes, et le plafond Ces parties sont généralement en plastique. Pour leur donner l’éclat, servez-vous d’une éponge imbibée de détergent ou de liquide vaisselle. Toutefois, ceci est déconseillé pour les commandes et les matériels électroniques. Pour ces derniers, vous aurez juste à essuyer avec un chiffon sec. Pour les coins difficilement accessibles sur le tableau de bord, n’hésitez pas à vous servir d’un petit pinceau. Pour les vitres, une lingette ou du papier journal fera l’affaire. Et pour éliminer facilement les mauvaises odeurs à l’intérieur d’une voiture, utilisez du bicarbonate de soude.   Et pour l’extérieur 60 millions de consommateurs a fait un essai comparatif de nettoyeurs haute pression...

Lire la suite
Comment convertir son cross ou enduro en Supermoto
Juil26

Comment convertir son cross ou enduro en Supermoto

La Supermoto séduit de plus en plus les amateurs de deux-roues du fait que celle-ci affiche un tout autre style et un tout autre comportement sur la route. C’est une machine plus attrayante et facile à manier. En opérant quelques modifications au niveau de la partie cycle, votre cross ou enduro se déclinera en mode Supermotard. Les jantes Avec les pneus, les jantes constituent le fondamental d’une Supermoto. Ce sont elles qui assurent son nouveau look et son nouveau comportement. Pour le début de vos transformations, il est indispensable de remplacer les jantes d’origine de votre cross ou enduro. Ainsi, montez une nouvelle jante avant et arrière de 17 pouces ou 18 pouces. Si vous choisissez une jante plus large, votre Supermoto gagne en stabilité et vous aurez plus de choix pour les pneus. Les pneus Les pneus assurent également l’esthétique de votre Supermoto et influent sur son comportement. Au lieu des pneus cramponnés d’origine, montez de nouveaux pneus qui correspondent aux dimensions des nouvelles jantes et qui seront à choisir parmi les gammes des pneus sport ou sport-GT ou encore les pneus sport-touring. Le choix est vaste, mais ce qui offre une meilleure adhérence sur sol sec et humide reste le plus efficace et sécurisant. Attention aux pneus trop larges qui peuvent ne pas rentrer dans le bras oscillant et se frotter à la chaîne. Le freinage La Supermoto est un engin très agile et préparé pour l’attaque. Ce qui nécessite un freinage plus efficace. En outre, les diamètres de roues deviennent plus petits (17 ou 18 pouces au lieu de 21 pouces pour l’avant, 17 pouces au lieu de 18 pour l’arrière) et les disques tournent plus rapidement nécessitant ainsi une force de freinage plus importante. Pour être efficace, pensez à remplacer le disque, l’étrier, la durite, la platine ou le maître-cylindre, s’ils sont déjà...

Lire la suite
Les principales causes des accidents de la route
Mai15

Les principales causes des accidents de la route

Les accidents de la route sont causés par plusieurs facteurs comme la vitesse, la perte de contrôle du véhicule, la défaillance technique et le mauvais état des routes. Dans 90% des cas, le facteur humain entre systématiquement en compte. Découvrez à travers cet article les causes les plus fréquentes d’accident. L’excès de vitesse L’excès de vitesse fait partie de l’une des principales causes des accidents de la route. En effet, rouler trop vite diminue le temps de réaction face à un événement inattendu. De plus, la vitesse décuple le choc en cas de collision, ce qui implique une augmentation des dégâts. On constate aussi que plus on roule vite, plus on perd de l’adhérence surtout en cas de coup de volant. Cela entraîne un sous-virage ou un survirage. Ainsi, on estime que le respect des limitations de vitesse peut réduire le nombre d’accidents de 18%. L’inattention D’après le rapport de l’association « 40 Millions d’automobilistes », les accidents les plus mortels ont lieu dans les lignes droites, mais non pas dans les virages. En effet, un trajet monotone distrait le cerveau, ou incite le conducteur à téléphoner, à lire des SMS, etc. Si les accidents dans les virages sont dus pour la plupart à un excès de vitesse, ceux sur une ligne droite sont surtout causés par le manque d’attention. L’alcool et la drogue 30% des accidents sont causés par la conduite sous l’emprise de l’alcool ou de la drogue. Effectivement, ces substances provoquent une augmentation d’adrénaline qui incite le conducteur à rechercher des sensations fortes en roulant très vite. Sinon, ils se mettent dans un état second (hallucination), et provoquent des accidents. Une forte consommation d’alcool réduit aussi les réflexes, ainsi que la vigilance.  ...

Lire la suite